Animaux du jardin

Il y a quelques semaines, on s’était levé tôt et on a vu un renard dans notre jardin ! On en croise de temps en temps dans les rues la nuit, c’est toujours assez impressionnant. Celui-ci est un jeune je pense: il a les pattes plus courtes que d’autres. J’ai même pu prendre une vidéo.
Les Anglais ne les apprécient pas trop : ils fouillent dans les poubelles et laissent des crottes partout. Mais bon… nous on apprécie de vivre dans un coin où les crottes ont plus de chance de provenir d’un renard que d’un chien !

On aime bien la “biodiversité de notre jardin”, alors j’avais envie de vous montrer un peu ce qu’on trouve comme bestioles ici, et qu’on n’avait pas trop l’habitude de croiser en France.

Commençons par les oiseaux : vous vous souvenez peut-être de la chouette qui nous a rendu visite par la cheminée ! On a régulièrement des mésanges dans le nichoir au fond du jardin, et même eu une nichée de rouge-gorges dans le garage. Les rouge-gorges sont les moins farouches, et viennent picorer tout prêt, dès qu’on retourne un peu la terre. On a aussi un pic qu’on entend régulièrement taper sur un tronc mort de l’autre côté de la rue. On a vu des chardonnerets, des troglodytes, des geais, des hérons, une huppe, etc.

Et puis il y a tous ces milans royaux qui tournoient dans le ciel dès qu’il fait un peu chaud en sifflant, et qui se prennent de bec régulièrement avec les mouettes. Les enfants disent qu’il y en a plein à l’école, pour ramasser les restes des lunch boxes

Les insectes maintenant : figurez-vous qu’on voit parfois des lucanes cerf-volant ou des hannetons, choses qu’on n’a pas vues en France depuis la Guerre des Boutons ! On a aussi retrouvé un énorme nid de guêpes (abandonné, ouf !) sous le toit du garage, gros comme un ballon de foot. Et on a eu cet été un nid de gentils bourdons débonnaires dans notre abri de jardin, sous le tas de bois.

On a aussi un hérisson, qu’on entrevoit parfois le soir, et qui vient nous bouffer des limaces — tant mieux ! Et des écureuils qu’on voit cavaler sur nos barrières et qui répandent des glands et des noisettes un peu partout. Et il y a certainement d’autres rongeurs, parce que sinon qui a gentiment grignoté toutes les noix qu’on avait stockées au garage dans une boîte en carton, hmm?

Alors attention: la nature est plutôt moins abîmée ici qu’en France. Mais ce n’est pas du tout par souci de protection ! Au contraire, les gens ici roulent beaucoup en 4×4, les transports collectifs ou le vélo sont très peu encouragés, le recyclage est pitoyable, et en général la conscience écolo est peu développée. Mais c’est aussi que les infrastructures sont un peu pourries : les bords de route n’ont pas de fossé bien nettoyés, les voies ferrées ont des arbres qui poussent au ras (et laissent tomber des feuilles dessus en automne, ce qui ralentit les trains…), il n’y a jamais eu de remembrement qui aurait détruit les haies, et les forêts ne sont pas très entretenues. Tout ça nous agace régulièrement, mais bon, ça fait aussi de la jolie nature !

3 réflexions sur « Animaux du jardin »

  1. heureusement que vous n’avez pas de poules dans votre jardin, il s’amuserait volontiers avec aussi !……
    et si vous avez des beaux petits chardonnerets, nous ici on a du bon chardonnay (j’ai toujours tendance à confondre les deux) (et pourtant ce n’est pas pareil) (mais alors pas du tout !)
    bisous – cathie

  2. Super reportage Samuel ! Tu pourrais lancer le journal “la Hulotte” là-bas ?
    Nous aussi renard sous nos fenêtres à Taverny pendant le confinement …
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.